J’ai écrit un livre!

513ZGF8WKXL__SS500_

Comme Edmée peut être médisante parfois, même si je l’adore. Je crois, entre nous, qu’elle a un peu mal digéré mon départ précipité à l’Ile Maurice, avec Philippine. Surtout, elle devait se douter que Philippine finirait bien par me convaincre: ce roman qu’elle refusait, j’allais l’écrire! Comme les grands écrivains, j’allais profiter de ma retraite loin du monde (mais près du rhum) pour  réveiller mon talent endormi.

J’ai décidé de commencer par étudier mes contemporains, et j’ai commandé tous les romans commis par les blogueuses ces deux dernières années. Heureusement, Amazon livre à Maurice, et je n’ai pas manqué d’aller poser quelques petits commentaires acerbes sur leurs pages pour faire descendre leur classement, on n’est jamais trop prudent. J’ai passé la première semaine plongée dans mes lectures (pendant que Philippine était plongée dans le regard du GO dont la couleur était assortie à la piscine). Ca ne m’a pas trop fatiguée, ces petites choses sans prétention se lisent presqu’aussi vite qu’elles ont été écrites.

La seconde semaine, j’ai profité du fait que Philippine avait emménagé dans le bungalow du GO pour lui emprunter son ordinateur portable. Je crois bien avoir fait quelques bêtises, comme supprimer par mégarde les mails de sa mère qui l’enjoignait de rentrer à temps pour participer au rallye organisé par son amie Domitille de Überpop (à moins que ce ne soit Tour et Taxis?) mais rien de bien grave, pour mon âge je reste jeune et geek!

Philippine, avant de sombrer dans des mers bleues mais peu profondes (au vu de la vivacité d’esprit de son GO, mais au diable l’avarice et  que jeunesse s’amuse!) m’avait bien coachée:

Granny, il faut que tu écrives un truc moderne. Un truc pour les bobos. Et qu’est-ce qui est hype chez les bobos? Le bio, le vert, le green, Granny!

C’était dans mes cordes. Après tout, Philémon avait toujours cultivé des poireaux dans notre potager (et un poireau personnel assez mal placé si je puis dire, hi hi hi), et je n’avais pas attendu la vague des green smoothies (de la soupe froide pour feignasses) pour préparer de bonnes soupes qui tenaient bien au corps l’hiver.

En quatre jours (parce que le troisième j’ai fait la sieste, un peu assommée par l’abus de rhum arrangé sans doute), j’écrivis soigneusement les deux cent pages de ce qui allait devenir un best seller quelques jours plus tard. En effet, Philippine, au hasard de l’arrivage d’un charter de touristes américains, déserta le bungalow de son GO et s’occupa de relire mon roman, et de l’envoyer avec une petite note dont elle a le secret aux éditions Gaillard. Quelle ne fut pas ma surprise de recevoir une réponse le soir même, de la main de Yolanda de Marnay herself! Ils avaient adoré mon livre, et il serait publié dans la semaine!

Je jubilais. J’imaginais la tête de Dédé1938 (vénère!) et celle d’Experte du Tricot (sanglots). Mais je n’avais pas encore tout vu. Une semaine après sa publication, Edmée m’envoya des photos de toutes les librairies où elle voyait mon livre. De mon côté, je surveillais le classement Amazon de près. Dès qu’un commentaire un peu moins enthousiaste s’affichait sur la page de mon livre, je ripostais par trois commentaires incendiaires sur les livres de mes rivales. Philippine, de son côté, s’occupait efficacement du buzz.

Au bout de quelques jours de liesse (et de rhum), Yolanda de Marnay m’appela pour m’annoncer que nous allions surfer sur le succès de mon livre pour le traduire immédiatement en plusieurs langues, dont l’anglais pour nos amis à l’étranger et le serbo-croate (pour nos amis serbo-croates).

Là, j’attends de voir les chiffres de vente de mon livre traduit en alsacien, un petit rhum à la main.

Il ne me reste qu’à vous remercier d’être aussi cons curieuses d’avoir réservé un accueil aussi chaleureux à mon livre. Un scoop pour vous mes fidèles: je planche déjà sur le prochain!

Quant à Philippine, il va de soi que j’en ai fait ma légataire universelle.

 

 

PS Bien sûr vous pouvez continuer à acheter mon livre et à laisser de gentils commentaires si vous l’avez aimé!

 

 

Publicités

2 réflexions sur “J’ai écrit un livre!

  1. Hortense, j’ai trop kiffé ton livre. Il m’a transportée, m’a fait vivre des moments délicieux. J’ai surtout adoré le passage où ton héroïne se fait malaxer l’abricot au milieu du verger. C’est tellement vrai ! Tellement moi !
    N’oublie pas de faire un concours pour faire gagner un exemplaire dédicacé, ça m’arrangerait pour les étrennes de la dame qui fait le ménage dans la cage d’escalier.

    J'aime

Envoyer un pneumatique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s