La lettre à Edmée #1

02

 

Ma très chère Edmée,

 

Pardonnez le siège du téléphone l’autre après-midi, voyez-vous, j’étais en ligne avec Flavie Flamant – et en direct à la radio! Voyez-vous, elle faisait une émission sur les blogueuses sponsorisées. Je lui ai dit que nous-mêmes n’étions pas des vendues, mais ne crachions pas notre dentier sur l’une ou l’autre petites attentions qui améliorent l’ordinaire à l’occasion, bien sûr du moment que cela reste éthique. Je ne suis pas sûre qu’elle m’ait prise au sérieux – ni que les auditeurs aient vraiment marché dans l’argument éthique. Oh après tout, tant pis, c’est si bon d’être jalousées, ne trouvez-vous pas?

Alors vous me laissez pour les fêtes. Vous savez que je suis toujours heureuse d’accueillir Simon, quoique j’éternue du matin au soir quand il est là, si bien qu’il passe les trois premiers jours caché sous le canapé (je pense qu’il a peur du bruit que je fais en éternuant, il n’est pas impossible que cela ressemble à un aboiement d’Adolf le doberman deauvillois, et j’en ressors toujours décoiffée). Mais je suppose que d’ici le réveillon, il s’y sera habitué et qu’il sera heureux de partager mon bout de foie gras à la place de sa pâtée habituelle (celle que vous aviez  remportée au concours sur le blogue de Dédé1938 sent vraiment la mort, elle a beau être en tête du Wikio depuis longtemps (entre nous, je crois qu’elle est pistonnée), elle ne rafle que des sponsos qui craignent, comme dit Philippine, ma petite-fille).

Pour le concours, à propos, je pense qu’on devrait donner plus de chances à ceux qui partageront sur Facebook et Twitter (en nous mentionnant: @vieillesdumuppet ). Je demanderai à Jean-Arthur, le petit ami de Philippine, de me faire un fichier Excel pour que nous puissions faire le compte des chances supplémentaires parce que ma petite calculette n’y suffira pas je le crains.

Revenez -moi en pleine forme ma chère Edmée, nous entreprendrons l’ascension du Wikio à votre retour, pleine d’iode de la racine de vos cheveux shampouinés à la gentiane à vos ongles de pieds pédicurés chaque semaine – et ne venez pas encore glisser sur les planches mouillées par les embruns comme la dernière fois!

Vous me manquez déjà. Heureusement que Simon est près de moi (enfin, sous le canapé).

Votre dévouée Hortense

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “La lettre à Edmée #1

Envoyer un pneumatique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s