Lettre à M@demoiselle

3901838244

Bonjour M@demoiselle,

M@demoiselle, il faut qu’on parle.
J’atteindrai un âge canonique dans quelques jours.
Philippine, jamais avare de (plus ou moins) bons conseils, m’a suggéré de lire les « blogs de mamans » comme on dit et y trouver des activités Montessori que je pourrais appliquer pour Simon.
J’atteindrai un âge canonique dont la coquetterie me force à taire le nombre de bougies sur l’exquis gâteau qu’aura préparé Hortense pour moi et en matière d’éducation j’en ai vu de belles. Je veux dire, M@demoiselle, j’ai vu des tas de modes, des tas de décennies, des tas de parents. Il y en a qui allaient écouter Edith Piaf à l’Olympia habillés tout de gris foncé, il y en a qui portaient les cheveux longs avec des foulards dedans, il y en a qui partaient travailler le matin en costard-cravate rose ou en tailleur saumon pur nylon… Certains n’avaient pas choisi d’être parents, d’autres laissaient faire la nature, d’autres encore avaient pu contrôler les naissances. Certains étaient soucieux de leur progéniture, même s’ils ne la voulaient pas ; d’autres pensaient qu’elle s’élèverait avec de l’amour, de l’eau fraîche et quelques joints ; d’autres encore la voyaient parfois comme une charge financière et une charge pour leur promotion sociale.
Mais écoute, M@demoiselle, aucun ne se prenait la tête comme toi pour des broutilles et ne se regardait autant le nombril en se demandant s’il était un bon parent car il couchait son fils au plus tard à 20h30 et avait dit à sa fille, un jour de grande colère, qu’elle sentait la sardine. Aucun ne s’autoflagellait ou ne s’autocongratulait en permanence sur son rôle parental.
Tu cherches à éduquer qui, toi ? Ton enfant ou toi-même ?
Alors, on est bien d’accord, M@demoiselle, tous ces petits rituels et ces petits détails tangibles pour toi, et dont tu n’auras que faire dans dix ans, te permettent surtout aujourd’hui de te rassurer. Parce que dans le fond tu es une bonne maman, une maman aimante comme 99% des mamans (Pierrette ma bru et Mélanie ma petite-fille exceptées), je n’en doute pas, et toi non plus tu ne devrais pas en douter.
Alors, on est bien d’accord, M@demoiselle, arrête de lire les forums, les blogs d’autres mamans où chacune montre comme son utérus est le plus beau, arrête de te mettre inutilement une pression d’enfer (et par extension possible à tes enfants aussi), garde tout ce sérieux pour les véritables épreuves ; va faire un tour dehors avec tes petits, rigole, joue avec eux seulement si tu en as envie, là où il n’y aura pas d’autres mamans pour parler de leurs recettes de petits pots bio et de débats sur l’intérêt pédagogique ou non des tablettes pour les moins de seize ans. Et laisse tes enfants t’apprendre à être une maman, la leur. Ca te fera sûrement du bien. Et peut-être à eux aussi.

Bien le bonsoir, M@demoiselle.

Edmée

Publicités

Une réflexion sur “Lettre à M@demoiselle

  1. Et justement je préparais un billet sur ces mamans qui veulent toujours classer leur enfant : Surdoué, hyperactif.
    Qu’on leur fiche la paix à ces gosses.
    ET Montessori pour les vieux, ya peut-être un créneau à prendre

    J'aime

Envoyer un pneumatique

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s