Un baume multifonction (avec gros cadeau)

the Balm Cast Your Shadow Palette (2)

Vous savez qu’Hortense et moi aimons par dessus tout vous gâter…

Et bien, nous avons eu la chance de recevoir fin décembre de la part de Pharmavioc, notre Père Noël attitré, une crème révolutionnaire que nous n’avons pas payée mais que nous comptons bien vous faire acheter.
Tout cela reste éthique évidemment puisque nous avons été complètement conquise par le produit, qu’il correspond bien à notre ligne éditoriale et que pour cela nous sommes, nous vous rassurons, correctement rémunérées.

Mais parlons plutôt de Préparation Hasch®, cette perle à mi-chemin entre le médicament et la cosmétique que nous pourrions nommer, sans ambages, « le cosmécament », préparée selon la recette secrète de grand-mère Marie-Jeanne.

Depuis deux semaines, au péril de notre intimité, Hortense le teste sur les lèvres et moi-même sur le rectum (c’est rigolo, on se dit tout, ici !)

Notre verdict impartial sur Préparation Hasch® ?

Hortense : « Mes lèvres sont plus douces, moins fripées, hydratées, souriantes comme par magie. »

Moi : « Mon rectum respire, il est plus lisse, plus détendu, plus rose comme par magie. »

Bref, une découverte magique qui peut convenir à bien d’autres utilisations (effacement des cernes, amélioration de la qualité des gencives, décongestion nasale etc.) !

Aussi nous sommes heureuses de faire profiter un de nos lecteurs d’un baume de voyage 20ml de Préparation Hasch®. Vous vous rendez compte un peu, les petits veinards ?! Qui sont vos blogueuses préférées, hein ?! Dans ta face Dédé !

Attention concours réservé à la France métropolitaine (à vous se savoir si en 2015 la Corse et Ouessant font partie de la France métropolitaine) et nous ne sommes pas responsables de l’envoi (donc pas la peine de nous harceler si vous ne recevez rien. C’est le jeu…).

Pour cela, c’est vraiment très simple !

Il faut impérativement liker notre page Facebook (en construction), la page de Préparation Hasch (censurée), suivre nos tweets @vieillesmuppet et répondre en commentaire à la question « A quel usage (externe) aimeriez-vous destiner la Préparation Hasch® si vous gagnez ? ».

  • Partage sur Hellocoton : + 1 point
  • Partage sur 3615Muppet : + 1,25 point
  • Partage sur Twitter : + 2 points
  • Partage sur Facebook : + 2 points
  • Partage sur Google+ : + 2,5 points
  • Partage sur votre blog : + 2,75 points
  • Photopartage sur Instagram : + 3 points

Mettre un commentaire par partage avec le lien qui doit être visible publiquement.

Vos points seront multipliés par coefficient 2 si les partages sont faits dans la journée et par Pi dans l’heure de parution de ce billet (aux alentours de 4h30. L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, n’est-ce pas Simon ?).

4 points seront retranchés si vous ne likez pas également la page Facebook de Gérard, mon petit neveu, qui a une scierie dans les Landes et aurait besoin de se faire connaître.

Après calcul à la Casio ou sur le fichier Excel de Jean-Arthur, nous procèderons à un tirage au sort par la main innocente de Charlotte. Le gagnant sera annoncé un jour en édit de ce billet et aura 24 heures pour se manifester sinon son lot sera immédiatement redistribué.

Bonne chance à tous et n’oubliez pas d’être sur les réseaux sociaux !

Billet sponsorisé (à 350 euros)

Bilan 2014

 

670px-OK_Go_and_the_Muppets_-_Muppet_Show_Theme_Song

 

J’ai promis à ma bonne Edmée de pulvériser cette salope de Dédé1938 au classement Wikio en 2015. Le meilleur moyen est bien évidemment de suivre la tendance qui monte et de faire un bilan de 2014.

Pendant dix mois, en 2014, on n’était pas là. Enfin, si, mais occupées à autre chose, et on a pas encore l’âge de radoter. Pendant un mois, en novembre, on a guetté les signes: si on recevait un vingt-huitième mail publicitaire de Damart, on lançait notre blog, juré, craché.

Le 9 décembre, les dés étaient jetés, et on annonçait la couleur. Ca allait ronchonner dans les chaumières!

Décembre, c’était le mois des e-fluent mummies, on n’allait pas rater ça, fallait qu’on gratte de la pâtée gratuite pour Simon.

En décembre encore, forcément, nous vous avons présenté Mélanie, l’arrière-petite-fille d’Edmée pour ceux d’entre vous qui frisent déjà l’Alzheimer,  et raconté la petite sauterie, pardon, widow-to-be-party, organisée lors du décès de mon bien aimé Philémon.

Puis Edmée est partie passer les fêtes à Deauville, et je suis passée à la radio.

Quelle belle année! Quelle fin en fanfare et trompette! Que notre nombril est resté beau malgré les ans!

 

 

 

Bonnes résolutions 2015

muppet-show-vincent-price-15

  • Me réconcilier avec Aimée, ma fille aînée. Enfin pour ça, il faut déjà qu’elle reprenne contact avec moi et me demande pardon.
  • Avouer enfin à ma chère Hortense que je n’aime pas jouer au bridge avec elle parce qu’à chaque fois je m’y casse les dents.
  • Prévoir des ateliers Montessori à Simon. Ce chien s’ennuie et je ne me vois pas le mettre un peu au chenil avec des comparses cabotins et bien moins évolués que lui.
  • Promener pour sa grosse commission Simon devant le paillasson de Madame Micholu, cette mégère qui ne m’a pas offert de belle plaque « A mon cher voisin » lors de l’enterrement de Félix, seulement une couronne Roc-Eclerc au moment des soldes après le 11 novembre.
  • Manger plus de fruits. Privilégier donc le chocolat aux noisettes, la pâte d’amande et la glace à la pistache.
  • Contacter Mamadou le médium de la dernière page de Notre temps pour jeter un mauvais sort à Dédé1938, par exemple ne pas pouvoir aller au pèlerinage à Lourdes organisé par France Blog FM le 15 août prochain.
  • M’autoriser à porter cette délicieuse robe à volants jaune et orangée avec des manches en organdi achetée en 1962 avant qu’elle ne soit définitivement dévorée par les mites.
  • Demander une ristourne exceptionnelle à Damart pour mes 40 ans de fidélité.
  • Lancer une pétition virtuelle pour la création dans les petits Casino d’une caisse réservée aux plus de 60 ans. Non, plutôt aux plus de 70 ans.
  • Justement, arrêter de faire mes courses le lundi matin. Les reporter au samedi après-midi. Ou le mercredi après-midi.
  • Passer des coups de fil anonymes à Mélanie pour lui faire croire que son mari la trompe avec sa cousine. Une pierre deux coups. Bien fait pour les connes !
  • Prendre davantage Charlotte en vacances ; elle me manque. Si ces parents divorcent, ils vont avoir besoin d’aide pour l’organisation avec la petite. Ne pas hésiter à intensifier les coups de fil anonymes au cours des trois prochains mois.
  • Ecrire à Marcel Amont avant qu’il ne disparaisse lui aussi.

La lettre à Edmée #1

02

 

Ma très chère Edmée,

 

Pardonnez le siège du téléphone l’autre après-midi, voyez-vous, j’étais en ligne avec Flavie Flamant – et en direct à la radio! Voyez-vous, elle faisait une émission sur les blogueuses sponsorisées. Je lui ai dit que nous-mêmes n’étions pas des vendues, mais ne crachions pas notre dentier sur l’une ou l’autre petites attentions qui améliorent l’ordinaire à l’occasion, bien sûr du moment que cela reste éthique. Je ne suis pas sûre qu’elle m’ait prise au sérieux – ni que les auditeurs aient vraiment marché dans l’argument éthique. Oh après tout, tant pis, c’est si bon d’être jalousées, ne trouvez-vous pas?

Alors vous me laissez pour les fêtes. Vous savez que je suis toujours heureuse d’accueillir Simon, quoique j’éternue du matin au soir quand il est là, si bien qu’il passe les trois premiers jours caché sous le canapé (je pense qu’il a peur du bruit que je fais en éternuant, il n’est pas impossible que cela ressemble à un aboiement d’Adolf le doberman deauvillois, et j’en ressors toujours décoiffée). Mais je suppose que d’ici le réveillon, il s’y sera habitué et qu’il sera heureux de partager mon bout de foie gras à la place de sa pâtée habituelle (celle que vous aviez  remportée au concours sur le blogue de Dédé1938 sent vraiment la mort, elle a beau être en tête du Wikio depuis longtemps (entre nous, je crois qu’elle est pistonnée), elle ne rafle que des sponsos qui craignent, comme dit Philippine, ma petite-fille).

Pour le concours, à propos, je pense qu’on devrait donner plus de chances à ceux qui partageront sur Facebook et Twitter (en nous mentionnant: @vieillesdumuppet ). Je demanderai à Jean-Arthur, le petit ami de Philippine, de me faire un fichier Excel pour que nous puissions faire le compte des chances supplémentaires parce que ma petite calculette n’y suffira pas je le crains.

Revenez -moi en pleine forme ma chère Edmée, nous entreprendrons l’ascension du Wikio à votre retour, pleine d’iode de la racine de vos cheveux shampouinés à la gentiane à vos ongles de pieds pédicurés chaque semaine – et ne venez pas encore glisser sur les planches mouillées par les embruns comme la dernière fois!

Vous me manquez déjà. Heureusement que Simon est près de moi (enfin, sous le canapé).

Votre dévouée Hortense

 

 

 

 

 

 

La lettre à Hortense #1

simon muppet

Ma très chère Hortense,

 J’ai bien essayé de composer, sur mon cadran, Odéon1426 mais la ligne était sans cesse occupée. J’espère que vous allez bien et que votre langue n’est pas trop râpée à force de discuter. Surtout ne me faites pas l’affront d’entretenir une relation amicale avec Espiègle du Tricot, je n’ai aucune confiance en elle et l’ai entendue raconter aux Efluentmummies que nous n’étions que deux vieilles en mal de notoriété. J’avais envie tout en lui tirant la langue de lui rétorquer « C’est çui qui l’dit qu’y est » comme me l’a appris Mélanie toute petite mais je ne me suis pas abaissée à ça.

Si je vous écris aujourd’hui, c’est pour vous faire part de mon départ prochain pour Deauville. En effet, Pierrette et Philippe m’ont conviée à passer les fêtes de fin d’année avec eux dans leur résidence secondaire, moche comme c’est pas permis ; vous voyez le genre, très « nouveaux riches ». D’accord Pierrette est tarte mais au moins, elle m’invite ; pas comme Claude (dont je n’ai pas eu de nouvelles depuis trois jours déjà !), ma fille indigne.

Durant mon absence, j’aimerais vous confier Simon – ne vous inquiétez pas, j’emporterai avec moi le cadre contenant sa photo et quelques croquettes en souvenir – le doberman de la maison de Deauville a déjà dévoré il y a quelques années de cela mon minuscule Titi (excusez-moi pour la tache, j’essuie une larme, la plaie est encore vive). Vous souvenez-vous, il avait ouvert la cage avec sa grosse patte munie de la fausse main du déguisement Capitaine Crochet de Pierre-Louis, mon filleul. Il n’était resté de mon Titi adoré que le fémur gauche et le cubitus droit. Simon est ce que j’ai de plus cher au monde, j’ai donc beaucoup hésité à accepter de m’alourdir de bûches glacées surgelées Picard pendant deux semaines, Pierrette ayant toujours été une piètre cuisinière en plus d’être une mauvaise mère, et ma décision enfin prise de quitter mon doux logis, j’ai souhaité ne prendre aucun risque pour Simon. Je sais qu’avec vous, Simon sera entre de bonnes mains. Vous lui offrirez un Mon chéri de ma part à Noël et continuerez à lui conter chaque jour un passage de « Justine ou les malheurs de la vertu », n’est-ce pas ?

J’aimerais également vous demander de surveiller les classements Wikio et particulièrement celui de Dédé1938. Dès mon retour, j’organiserai sur le blogue un concours pour rameuter un peu de monde et nous faire de la publicité. Vous verrez j’ai une nouvelle stratégie implacable. En revanche, je me demande quel est le terme actuel usité pour appâter la lectrice lambda. Concours ? Cadal ? Giveaway ? Kdo ? Ces jeunettes changent tous les mois pour rester dans le coup, c’est dur de suivre !

Hortense, mon amie, vous allez énormément me manquer avec Simon. Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Alors deux, n’en parlons pas !

Prenez bien soin de vous.

Je vous embrasse dans un pétale de violette.

Votre bien Edmée

Philémon et le tote bag

Peggy

Lorsque mon bon vieux Philémon fut sur le point de passer l’arme à gauche, lui qui avait toujours porté à droite et voté au centre, tombé au champ d’honneur ou plutôt dans les gradins du stade de football local à la suite d’un coup de coin assez mal placé, pour son coeur déja fragile du moins, je décidai de ne pas me laisser abattre comme la première biche venue le jour de l’ouverture de la chasse.

J’appelai Edmée, la gique d’entre nous. Elle s’enquit tout d’abord du score du match, puis de l’état dans lequel les secours avaient livré mon Philémon à l’hôpital – les pieds devant, mais encore vivant- et me dit:

C’est une aubaine! Il vit encore, organisez une Widow-to-Be party!

Edmée, ma amie adorée, ma soeur de coeur,  a toujours d’excellentes idées. C’est ainsi que nous conviâmes quelques amies à prendre le thé dans mon salon et que nous passâmes un délicieux moment. Les marques nous avaient gâtées, grâce à la popularité de notre blogue dans les les maisons de retraite du 11ème. Nous eûmes même droit à une démonstration de bonneterie et gaines Sitousécroul, pendant laquelle Andrée fit une danse endiablée vêtue du porte-jaretelles phare de la collection. Il faut dire qu’elle a gardé de très belles fesses grâce à un peu d’exercice physique (elle a été danseuse burlesque dans ses jeunes années), et très douces avec ça. Elle nous a confié les passer au gant de crin chaque matin avant de les enduire soigneusement de Nivéa et de les reluquer dans le miroir de sa salle de bains. Ce que nous avons ri!

Une fois la petite sauterie terminée, Philémon avait rendu son dernier soupir, mais je ne l’appris qu’après: trop occupée à contempler mes cadeaux (un abonnement de six mois à Notre Temps, un échantillon de chaussettes de contention couleur chair – je pourrais le porter avec l’autre échantillon reçu lors de notre escapade parisienne de l’année dernière, un tube de colle à dentier, trois sachets de thé Nuits Câlines, deux billets d’entrée pour le concert de Serge Lama (dimanche à 18 heures), une invitation au thé dansant de la mairie, trois petits pots de purée bio sans morceaux, quatre flacons de serum physiologique (j’ai les yeux secs), une élégante pochette de Tena,  deux ou trois flyers publicitaires pour  entreprises de pompes funèbres ainsi qu’une clé USB contenant tout le dossier de presse d’une jeune start-up proposant désormais des cercueils révolutionnaires en carton non polluant, et un sac en tissu imprimé qu’on appelle paraît-il tote bag aujourd’hui), je n’avais pas entendu le téléphone sonner.

Tote bag, le sac des morts en allemand, quel nom parfait pour emballer les quelques effets du défunt que je m’empressai d’aller récupérer à la morgue.