J’ai quelque chose à vous dire

Muppet-Show-Theater-6

Je profite de la grève d’Hortense pour vous annoncer une grande nouvelle.
Depuis quelque temps je me fais plus rare ici (et donc chère. Si seulement les marques pouvaient s’en apercevoir…).

Je m’occupe intensément de Simon mais ce n’est pas la seule raison de mes silences. Je vous prie de bien vouloir m’en excuser, d’autant que vous me manquez beaucoup (c’est dur pour mon égo d’avoir moins de commentaires et de vous savoir lire, par dépit, Dédé1938 qui continue de publier quotidiennement).

Mais vous allez être ravis d’apprendre que je suis sur un gros gros projet, un projet qui va faire boum-dans-ta-face-Dédé. Hortense et moi sommes excitées comme des putes.
Il s’agit véritablement d’un évènement majeur. C’est tellement énorme que je n’en reviens pas (et Hortense non plus, c’est pourquoi elle reste à l’Ile Maurice) !!!

Je suis hélas contrainte de le tenir secret pour l’instant. Il fallait tout de même que je vous mette au courant. Et, rassurez-vous, dans quelques mois vous comprendrez tout (sauf Experte du Tricot, comme d’habitude…) !
J’avais quelque chose à vous dire mais je ne peux rien vous en dire (heureusement, je n’écris jamais tout à fait pour ne rien dire).

La grève d’Hortense

$_35

Avez-vous remarqué, nulle intervention de notre chère Hortense depuis plus d’un mois…
Ne croyez pas qu’elle soit partie en thalasso à La-Roche-Sur-Yon avec Dédé1938 ou avec ses petits-enfants au Center Parc offert par les municipalités de Roubaix-Lille-Tourcoing  : ce n’est pas son genre de boire de la Badoie à tous les repas et la tasse en sortant d’un toboggan géant sur lequel sa gaine ferait ventouse devant des badauds médusés.
Hortense fait tout simplement la grève de blog.
Pas de soupe de poisson, pas de croûtons de pain à la rouille ! Pas de sponso collaboration (dont tous les mots présents dans l’article seraient les siens), pas de nouveau billet !
C’est sa règle : « Je poste parce que je ne peux pas faire un blog qu’avec des partenariats ». Hortense est dure en affaires… Et les affaires ne sont pas florissantes en ce moment…
C’est la crise du blog, c’est la grève d’Hortense.

L’idée saugrenue de Philippine

the-muppet-show-book

Philippine nous a à nouveau conseillées. A croire que c’est son blog !

« Tiens, vous devriez profiter de votre renommée virtuelle pour écrire un livre, toutes les deux ! », qu’elle a dit. « Toi mamie, tu aimes Barbara Cartland et France loisirs, tu n’as qu’à écrire un roman sur la télé à la sauce américaine. Et toi, Edmée, avec Simon, tu as toute la légitimité nécessaire pour t’associer au vétérinaire de Villers-sur-Mer pour faire un ouvrage sur les animaux domestiques. »

« Mais avant, souvenez-vous que vous devez développer votre visibilité sur les réseaux sociaux. On n’édite que ceux qui ont déjà des clients, des lecteurs je veux dire, potentiels. Pensez que votre futur éditeur, au fait ce ne sera ni Gallimard ni Dunod encore moins PUF, c’est comme une banque qui ne prête qu’aux riches. Il ne va pas chercher plus loin. Son crédo, c’est la rentabilité, la rentabilité et encore la rentabilité.

Ensuite il faudra que vous assuriez votre promotion. C’est pas votre éditeur qui va s’en charger… N’oubliez pas qu’il vous aura choisies parce que vous aviez une cible toute dévouée et un filon à exploiter. Faudra gérer.
Donc, par exemple, vous inonderez les autres blogs, trouvez-vous des copines plutôt cotées, oui Edmée même Dédé1938, de vos bouquins pour qu’en soient faites des critiques positives. Vous retweeterez tous les tweets où on vous fera de la pub. Vous demanderez à vos lectrices de photographier votre livre dans les grandes surfaces et d’en poster les clichés sur leur Amstramgram. Au fait, vous n’avez toujours pas créé de compte, j’ai vu… Vous attendez quoi ?! »

On commençait à se faire à moitié engueuler pour un machin à la pic et pic et colégram ! A nos âges ! J’aime bien Philippine mais franchement, là, j’ai trouvé qu’elle exagérait ! Alors je suis partie, Simon sous le bras, et je suis allée à l’improviste chez Charlotte pour lui lire une vieille histoire d’ours à la couverture en cuir et au papier jauni, que j’avais trouvée chez un antiquaire à Deauville pendant mon séjour chez Pierrette.

Comment augmenter les visites de son blog

2D11749227-140225-muppets-selfie-tease.blocks_desktop_large

Hier se tenait chez moi notre traditionnelle réunion hebdomadaire de bloguing. Pendant que les mères de famille se farcissent les allers-retours au solfège ou à la danse, Hortense et moi, qui envoyons promener Simon une petite heure dans le jardin en attendant, réfléchissons aux stratégies à mettre en place pour conquérir la blogosphère.

« L’heure est grave. », annonça ma chère Hortense, pourtant décontractée par le petit fond de Porto que je lui avais servi à 10h30 dans la tasse customisée qu’elle m’avait offerte.

« Philippine trouve que nous communiquons très mal. Très très mal. Par exemple, ma bien Edmée, votre précédent billet sur la défécation n’est pas assez universel m’a dit Philippine, et un tantinet graveleux. Nous savons toutes que vous avez raison dans le discours mais il s’agit de méthode. »

On aurait dit du Descartes (Philippine fait philo à la fac).

Hortense poursuivit « Si vous voulez augmenter vos statistiques et berner votre public, il ne faut pas se contenter d’un concours comme en font toutes les blogueuses a ajouté Philippine. Il faut commenter chez les grosses blogueuses, les nommer en leur léchant le derche dans vos articles pour qu’elles vous citent en retour. Il faut vous associer avec Dédé1938 exceptionnellement pour mettre en place un rendez-vous à thème régulier. Il faut vendre du rêve aussi. Vous avez au moins un compte Amstramgram ? Il faut absolument vous créer un compte Amstramgram. Vous êtes sur Twitter. Mais c’est révolu Twitter ! Complètement démodé ! Il faut de la tendance ! Des photos retouchées ! De l’intimité scénarisée ! Faites-les fantasmer vos lectrices ! Montrez-leur que votre vie est géniale, que vous êtes géniales ! Montrez-leur qu’elles méritent de vous aimer et qu’elles ont la chance de pouvoir s’évader de leur vie de merde grâce à votre vie arc-en-ciel !!! ».

J’étais douchée par la diatribe de ma consoeur qui sentait agréablement la rose et embaumait la véranda.

« Voilà, ma bien Edmée, en premier lieu, je crois qu’il nous faudrait en effet un compte Amstramgram. Avez-vous déjà quelques idées ? » a fini par conclure Hortense.

« Ahem, je pense qu’on pourrait tout d’abord mettre en ligne la recette du Purple Smoothie « pruneaux pour le transit, cassis pour la vision, betterave pour le teint ».

– Très bonne idée ! Très très bonne idée ! Ne pourriez-vous pas également mettre en scène Charlotte avec une couronne sur la tête et une baguette de fée dans le cul ? Ca plairait j’en suis sûre. Je me suis laissé dire que les déguisements pour enfant étaient toujours en vogue.

– Ca m’ennuie un peu d’instrumentaliser Charlotte. Mais si c’est fait dans un but noble, après tout, pourquoi pas.

– Mais non, ma bien Edmée, ce n’est pas de l’instrumentalisation, c’est de l’art au service des pauvres âmes.

– Ah, dans ce cas, effectivement… Merci de me le rappeler, ma chère Hortense. Est-ce que je cherche une couronne avec quelques diamants ?

– Absolument ! Mais écrivez surtout que vous l’avez achetée de seconde main. Mettez-vous à la portée du peuple.

– Il me semble que des selfies seraient également les bienvenus. En plus, j’adore ça, moi, me montrer sous toutes les coutures, pas vous ?

– Oh si ! On va bien s’amuser ! Je vous l’avais dit, ma bien Edmée, que Philippine s’y connaissait en blogs etc. ! En plus, après ses cours elle fait du porte à porte pour vendre des aspirateurs ; elle est très convaincante. Elle me dit « Tu sais mamie, quelquefois, ça me donne la nausée. Mais bon, je ne suis pas Sartre ! Alors je continue. ».

– Oui oui… Excusez-moi, Hortense, j’entends Simon gratter à la porte. C’est le signal de fin de réunion. Dites-moi, vous resterez bien déjeuner avec nous pour une fois, j’ai déniché de quoi faire tout un repas équitable pour aider les boliviennes. »

Un baume multifonction (avec gros cadeau)

the Balm Cast Your Shadow Palette (2)

Vous savez qu’Hortense et moi aimons par dessus tout vous gâter…

Et bien, nous avons eu la chance de recevoir fin décembre de la part de Pharmavioc, notre Père Noël attitré, une crème révolutionnaire que nous n’avons pas payée mais que nous comptons bien vous faire acheter.
Tout cela reste éthique évidemment puisque nous avons été complètement conquise par le produit, qu’il correspond bien à notre ligne éditoriale et que pour cela nous sommes, nous vous rassurons, correctement rémunérées.

Mais parlons plutôt de Préparation Hasch®, cette perle à mi-chemin entre le médicament et la cosmétique que nous pourrions nommer, sans ambages, « le cosmécament », préparée selon la recette secrète de grand-mère Marie-Jeanne.

Depuis deux semaines, au péril de notre intimité, Hortense le teste sur les lèvres et moi-même sur le rectum (c’est rigolo, on se dit tout, ici !)

Notre verdict impartial sur Préparation Hasch® ?

Hortense : « Mes lèvres sont plus douces, moins fripées, hydratées, souriantes comme par magie. »

Moi : « Mon rectum respire, il est plus lisse, plus détendu, plus rose comme par magie. »

Bref, une découverte magique qui peut convenir à bien d’autres utilisations (effacement des cernes, amélioration de la qualité des gencives, décongestion nasale etc.) !

Aussi nous sommes heureuses de faire profiter un de nos lecteurs d’un baume de voyage 20ml de Préparation Hasch®. Vous vous rendez compte un peu, les petits veinards ?! Qui sont vos blogueuses préférées, hein ?! Dans ta face Dédé !

Attention concours réservé à la France métropolitaine (à vous se savoir si en 2015 la Corse et Ouessant font partie de la France métropolitaine) et nous ne sommes pas responsables de l’envoi (donc pas la peine de nous harceler si vous ne recevez rien. C’est le jeu…).

Pour cela, c’est vraiment très simple !

Il faut impérativement liker notre page Facebook (en construction), la page de Préparation Hasch (censurée), suivre nos tweets @vieillesmuppet et répondre en commentaire à la question « A quel usage (externe) aimeriez-vous destiner la Préparation Hasch® si vous gagnez ? ».

  • Partage sur Hellocoton : + 1 point
  • Partage sur 3615Muppet : + 1,25 point
  • Partage sur Twitter : + 2 points
  • Partage sur Facebook : + 2 points
  • Partage sur Google+ : + 2,5 points
  • Partage sur votre blog : + 2,75 points
  • Photopartage sur Instagram : + 3 points

Mettre un commentaire par partage avec le lien qui doit être visible publiquement.

Vos points seront multipliés par coefficient 2 si les partages sont faits dans la journée et par Pi dans l’heure de parution de ce billet (aux alentours de 4h30. L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, n’est-ce pas Simon ?).

4 points seront retranchés si vous ne likez pas également la page Facebook de Gérard, mon petit neveu, qui a une scierie dans les Landes et aurait besoin de se faire connaître.

Après calcul à la Casio ou sur le fichier Excel de Jean-Arthur, nous procèderons à un tirage au sort par la main innocente de Charlotte. Le gagnant sera annoncé un jour en édit de ce billet et aura 24 heures pour se manifester sinon son lot sera immédiatement redistribué.

Bonne chance à tous et n’oubliez pas d’être sur les réseaux sociaux !

Billet sponsorisé (à 350 euros)

Bilan 2014

 

670px-OK_Go_and_the_Muppets_-_Muppet_Show_Theme_Song

 

J’ai promis à ma bonne Edmée de pulvériser cette salope de Dédé1938 au classement Wikio en 2015. Le meilleur moyen est bien évidemment de suivre la tendance qui monte et de faire un bilan de 2014.

Pendant dix mois, en 2014, on n’était pas là. Enfin, si, mais occupées à autre chose, et on a pas encore l’âge de radoter. Pendant un mois, en novembre, on a guetté les signes: si on recevait un vingt-huitième mail publicitaire de Damart, on lançait notre blog, juré, craché.

Le 9 décembre, les dés étaient jetés, et on annonçait la couleur. Ca allait ronchonner dans les chaumières!

Décembre, c’était le mois des e-fluent mummies, on n’allait pas rater ça, fallait qu’on gratte de la pâtée gratuite pour Simon.

En décembre encore, forcément, nous vous avons présenté Mélanie, l’arrière-petite-fille d’Edmée pour ceux d’entre vous qui frisent déjà l’Alzheimer,  et raconté la petite sauterie, pardon, widow-to-be-party, organisée lors du décès de mon bien aimé Philémon.

Puis Edmée est partie passer les fêtes à Deauville, et je suis passée à la radio.

Quelle belle année! Quelle fin en fanfare et trompette! Que notre nombril est resté beau malgré les ans!

 

 

 

Efluentmummies 23, nous y étions !

Muppet 2

Hortense m’avait prévenue : « Pas de déplacement sans invitation en bonne et due forme, c’est-à-dire sans télégramme officiel ! » ; j’avais su l’amadouer avec quelques boudoirs dont j’ai le secret. Et à défaut d’un doigt de porto, une coupette de Veuve Cliquot, bien entendu. Cela ferait du bien à Simon de monter à la Capitale. On rendrait visite à mon Félix, par un détour au Père Lachaise avant de repartir. On se retrouverait un peu comme au bon vieux temps, avant que Pierrette, ma bru, décidât de l’éloigner de moi, « Vous comprenez, Edmée, le cimetière du Père Lachaise, c’est plus chic ! ». Sale grue.

Nous nous rencontrâmes, Hortense et moi, sur le quai de gare. Je portais Eau de Naphtaline. Elle sentait la rose, bien entendu. Hortense avait bonne mine, « Vous allez voir, Edmée, nous allons leur en foutre plein la vue à ces connes ! J’ai photocopié nos statistiques au bureau de poste. Au fait, Simon a l’air d’être en pleine forme, non ? ». J’ai acquiescé.

En arrivant au Paradis Latin je reconnus de suite Dédé1938 du Petit Monde d’Andrée, la saluai très cordialement de loin et indiquai à ma comparse « Regardez Hortense, c’est la vulgaire qui ne donne que de la pâté Whiskas au bœuf à ses chats et nous a soufflé sous le nez la campagne Visio+ cet été. ».

Les marques étaient nombreuses et avaient mis le paquet : un comprimé Polident à gagner par tirage au sort (je ne jouai pas, encore affectée d’avoir loupé, à quinze ans près, Jackie Sardou en invitée exceptionnelle), Petit Papa Noël interprété en direct par le pétillant Marcel Amont grâce à notre gentil sponsor Cartilage de Requin, une boite de rillettes au saumon Petit Navire, des croquettes pour chien etc. Simon semblait aux anges.

Nous assistâmes à des conférences animées par Michel Drucker sur le référencement et comment, par exemple, savoir mettre impérativement en valeur les termes « Croquettes Frolic » lors de notre futur article sur notre rencontre Efluentmummies. Hortense n’y comprenait pas grand-chose mais faisait de son mieux pour suivre ; c’est un peu moi la guique du groupe. On nous expliqua également que c’était essentiel d’être convaincues par le produit et que pour s’en convaincre, le mieux était encore d’y goûter. Simon ne fut pas du tout de cet avis et poussa un grognement dissuasif à mon encontre. Dédé1938 et Espiègle du Tricot avaient déjà le nez dans leur paquet.

Puis Hortense m’indiqua qu’il serait de bon ton de se présenter personnellement à Visio+, histoire de ne pas encore se faire manger dans l’écuelle l’année prochaine. Quelques rochers Suchard et une discussion passionnée plus tard, nous scellâmes l’accord en leur remettant gratuitement un exemplaire de Notre Temps du mois dernier sur lequel était agrafée négligemment notre carte de visite « Hortense et Edmée, lesvieillesdumuppet.com, 10 000 vues par jour ».

Il était déjà 16h50 et il faisait nuit dehors, je pressai Hortense, « Vous savez Hortense, ce n’est pas très prudent d’être encore dans la Capitale à cette heure-ci et j’ai promis à pépé d’aller le voir… ». « J’aimerais bien passer avant ça au Palais Brogniart, sourit-elle, il paraît qu’il y a une petite sauterie là-bas aussi, ça vous ennuie, Edmée ? ». J’opinai de la voilette : on ne peut rien refuser à Hortense, surtout pas de jeter nos croquettes périmées sur des plus jeunes que nous.